Ces Femmes promises au Paradis - Ahmad Khalil Jam'ah - Editions Al Imam

Nouveau produit

18,00 € tax incl.

8 Articles

Plus d'infos

Quatrième de couverture 

Le livre que vous tenez entre vos mains se propose de vous narrer, pour la première fois en langue française, les histoires magnifiques, parfois bouleversantes, de ces femmes dont l’annonce de leur entrée au paradis émana de la bouche de notre Prophète Muhammad Sallallahou aleyhi wa sallem.

Qui sont ces femmes ? Qu’ont-elles accompli pour mériter un tel honneur ? Comment s’en inspirer ? Autant de questions auxquelles ce livre apporte des réponses à travers les biographies de ces femmes promises au paradis

Extrait du livre 

 Ô ma mère !

Umm Ayman Barakah, est une noble Compagnonne dont la personne regroupe bonheur et bénédiction. Elle eut la chance d’être honorée par le Messager d’Allah (paix et salut sur lui).

Cette compagnonne bénie vécut toutes les étapes de la Prophétie. Elle fut contemporaine des évènements islamiques de A à Z.

Elle fut esclave puis libre, elle fut une épouse et une mère. Elle était une nourrice du noble Prophète (paix et salut sur lui) et devint l’épouse du bien-aimé du Messager d’Allah (paix et salut sur lui) : Zayd Ibn Hârithah. Elle fut également la mère du martyr : Ayman Ibn Ubayd Al-Khazrajî. Mais aussi la mère du commandant des commandants, un des cavaliers du Messager d’Allah (paix et salut sur lui), le bien-aimé, lui-même fils du bien-aimé, Usâmah Ibn Zayd. Qui est donc cette Umm Ayman ? Quelle est son identité ?

Elle se nomme Umm Ayman Barakah Bint Thalabah Ibn Amr Ibn Hisn… l’Abyssine. Son surnom, tiré du prénom de son fils Ayman issu de son union avec Ubayd Ibn Zayd l’Abyssin, prit le pas. On la surnommait également : l’affranchie du Messager d’Allah (paix et salut sur lui) ou la servante du Messager d’Allah (paix et salut sur lui).

Cette dame émérite connut le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) encore petit enfant, puis jeune homme, mais aussi Prophète Envoyé (paix et salut sur lui), époux, père et grand-père. Le noble Prophète (paix et salut sur lui) l’appelait :

« Ô ma mère ! »

Elle vécut après sa mort un certain temps et est considérée comme l’une des références en ce qui concerne la biographie prophétique bénie.

Entrons maintenant, dans le vif du sujet : la biographie de cette illustre Compagnonne, une des femmes musulmanes qui eut une grande importance dans l’Histoire de l’Islam.

   Une nourrice bienveillante

Le cheikh des écrivains de la biographie prophétique, Muhammad Ibn Ishâq, mentionna que ‘Abd Allah Ibn Abd Al-Muttalib mourut alors que le Prophète (paix et salut sur lui) n’était encore qu’un fœtus dans le ventre de sa mère Âminah Bint Wahb. Abd Allah laissa en héritage à cet enfant à naître : cinq dromadaires, un troupeau de moutons, une épée transmise de père en fils, des pièces d’argent et une servante, une certaine Umm Ayman Barakah l’Abyssine, qui est l’invitée bénie du chapitre présent. Umm Ayman s’occupait de lui tendrement et il l’appelait « maman » en retour.

Le noble Prophète (paix et salut sur lui) était allaité au sein de la tribu des Banû Sad, mais voici que Halîmah As-Sadiyyah le rend à sa mère Âminah, au cours de sa cinquième année. Lorsqu’il atteignit l’âge de six ans, sa mère voyagea en sa compagnie en direction de Médine, afin de rendre visite à la tribu des Banû Najjâr, les oncles maternels de son grand-père Abd Al-Muttalib. Elle emmena avec elle Umm Ayman au cours de ce voyage. Sur le chemin du retour vers la Mecque, Âminah tomba malade et mourut à Al-Abwâ’, un village situé entre Médine et la Mecque. Muhammad (paix et salut sur lui) resta assis à pleurer la disparition de sa mère, qui le marqua profondément et laissa en lui un souvenir amer même après l’hégire. Un jour alors qu’il contemplait  le hameau des Banû Najjâr, il (paix et salut sur lui) déclara :

« C’est là que nous sommes venus avec ma mère, c’est dans cette maison que la tombe de mon père Abd Allah se trouve et c’est dans le puits de ‘Adî Ibn An-Najjâr que j’ai appris à nager. »

C’est face à cette situation déchirante, qu’Umm Ayman apparut au grand jour pour occuper la place qui lui revient parmi les femmes qui laissèrent une empreinte éclatante dans l’Histoire. Certes Allah  lui destina tout le bien. Elle revint avec le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) et devint sa nourrice. Elle se consacra à prendre soin de lui, le couvrant de sa tendresse débordante tout comme son grand-père Abd Al-Muttalib le couvrit d’amour. Au final, Allah remplaça la tendresse de ses parents disparus par celle de son grand-père et d’Umm Ayman. Abd Al-Muttalib l’aimait d’un amour sans borne. D’ailleurs il faisait très souvent des recommandations à Umm Ayman, la nourrice, en faveur de son petit-fils :

« Ô Barakah ! Ne néglige pas mon fils, certes je l’ai vu avec des enfants près du jujubier à épines. Assurément les gens du Livre prétendent que mon fils que voici sera le Prophète (paix et salut sur lui) de cette communauté. »

Abd Al-Muttalib se réjouissait de voir les caractéristiques de la noblesse et de la grandeur chez son petit-fils Muhammad (paix et salut sur lui).

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Ces Femmes promises au Paradis - Ahmad Khalil Jam'ah - Editions Al Imam

Ces Femmes promises au Paradis - Ahmad Khalil Jam'ah - Editions Al Imam

Donnez votre avis

9 other products in the same category:

Accueil

Promotions