nouveau La Défense du Prophète Muhammad - Abd Ar-Rahman Al Hachemi - Wadi Shibam agrandir

La Défense du Prophète Muhammad - Abd Ar-Rahman Al Hachemi - Wadi Shibam

Nouveau produit

20,00 € tax incl.

7 Articles

Plus d'infos

La Défense du Prophète Muhammad - Abd Ar-Rahman Al Hachemi - Wadi Shibam

La défense du Prophète: une obligation

Défendre le Prophète Muhammad ﷺ est une obligation qui incombe à tout musulman et musulmane au même titre que de l’aimer et de le suivre. Mais ce devoir ne s’arrête pas à sa personne mais concerne également sa famille et ses compagnons car leur porter atteinte équivaut à porter atteinte au Messager ﷺ. 

Certes, cet ouvrage relate donc La Défense d’Allâh pour son Prophète Muhammad ﷺ, lors de son vivant et même après sa mort, mais on y trouve également celle des anges, de ses compagnons رضي الله عنهم, la place qu’il occupait auprès d’eux, le grand respect qu’ils avaient envers lui, la mention des moqueries à son égard et de manière plus générale les diverses moqueries à l’encontre des Messagers et Envoyés d’Allâh, envers Nûh, Hûd, Sâlih, Lot, Shu’ayb ainsi que Mûsâ mais aussi comment Allâh les a saisis pour leurs méfaits en défense de Ses Nobles Messagers عليهم الصلاة والسلام.

On y retrouve également la position islamique authentique à adopter à l’égard de ceux qui attaquent l’islam et notamment notre Prophète ﷺ. Et comme à son habitude, l’auteur ne s’est basé, si Allâh le veut, que sur des hadiths authentiques rapportés par les imâms Al-Bukhârî ou Muslim, ou authentifiés par les deux grands Muhaddiths de notre époque, les imâms Shaykh Al-Albânî et Shaykh Muqbil, qu’Allâh les prenne sous Sa miséricorde, ou sur des récits véridiques.

Avec le précédent livre sur la mère des croyants ‘Âisha رضي الله عنها, cette ouvrage fut donc le premier des deux à être préfacé par le grand savant du Yémen Shaykh Muhammad Ibn ‘Abd al Wahhâb Al-Wusâbî رحمه الله

Nous louons Allâh pour nous avoir enfin permis d’achever ce travail datant de plus d’une décennie et Lui demandons que cet écrit soit profitable à toute la communauté musulmane et même non musulmane, et enfin qu’Il récompense l’auteur pour son long travail et concrétise son intention.

Extrait du livre 

La défense d’Allah le Tout-Puissant envers Son Messager Muhammad (paix et salut sur lui) d’après la Sunnah

D’après Abî Hurayra, le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) dit : « Allah dit : Je déclare la guerre à celui qui se déclare être l’ennemi de l’un de Mes élus… Il n’y a pas mieux que les obligations que j’ai prescrites pour que l’homme se rapproche de Moi… Mon serviteur persévère à se rapprocher de Moi par les œuvres surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime ; et lorsque Je l’aime, Je serai son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il attrape, et son pied avec lequel il marche… S’il Me demande, Je l’exaucerai…S’il cherche Ma protection, Je le protégerai. Or, Je n’ai jamais hésité devant une chose comme J’hésite au moment où Je veux recueillir l’âme du croyant. Car il déteste la mort et Moi Je déteste lui faire une chose qui lui est déplaisante. »

D’après ‘Ikrima, Ibn ‘Abbâs dit : « Le courroux d’Allah est intense contre celui que le Prophète (paix et salut sur lui) a exécuté… Et le courroux d’Allah est intense contre celui qui a fait couler le sang du visage du Messager d’Allah (paix et salut sur lui). »

D’après Anas, Abû Bakr dit : « Je dis au Prophète (paix et salut sur lui) au moment où j’étais avec lui dans la grotte et en voyant les traces des associateurs : Ô Messager d’Allah (paix et salut sur lui) ! Si quelqu’un regarde sous ses pieds, il nous apercevra sûrement. » - « Que penses-tu », me dit-il, de deux individus qui ont Allah comme troisième. »

D’après Anas : « Lorsque le Prophète (paix et salut sur lui) était en route vers Médine, Abû Bakr était derrière lui sur sa monture. Ce dernier avait les cheveux blancs, et tout le monde le connaissait, tandis que le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) avait l’allure d’un jeune homme, et on ne le connaissait pas.

Chaque fois qu’un homme rencontrait Abû Bakr, il lui disait : Ô Abû Bakr ! Qui est cet homme qui est devant toi ? – Cet homme, répondit Abû Bakr me montre le chemin.

Par cette réponse, on croyait qu’Abû Bakr parlait de la route, mais en réalité il faisait allusion à la voie du bien.

Il arriva qu’Abû Bakr se retourna et vit un cavalier à leurs trousses. – Ô Messager d’Allah (paix et salut sur lui) ! S’écria-t-il, voici un cavalier sur le point de nous rattraper ! – Ô mon Dieu ! dit le Prophète (paix et salut sur lui) en se retournant, désarçonne-le ! Aussitôt le cheval désarçonna son cavalier puis se mit à hennir. En voyant cela, Surâqa dit : Ô Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) ! demande-moi tout ce que tu veux ! – Ne quitte pas ta place, répondit le Prophète (paix et salut sur lui), et ne laisse personne nous suivre !

Ainsi, Surâqa, qui avait tout fait pour rattraper le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) au début de la journée, devint son défenseur à la fin de la même journée.

D’autre part, le Messager d’Allah s’installa près d’al-Harra… Après quoi, il envoya mander les Ansâr. A leur arrivée, ceux-ci saluèrent le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) et Abû Bakr avant de leur dire : « Montez en toute sécurité, vous serez obéis. »

Le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) enfourcha sa monture, ainsi qu’Abû Bakr, et tous deux entourés par les Ansâr en armes. A Médine, on disait : Le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) arrive ! Le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) arrive ! A ces mots, tous les Ansâr sortirent pour voir en répétant : le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) arrive ! Le Prophète d’Allah (paix et salut sur lui) arrive ! (…) »

D’après Abî Hurayra le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Ne vous étonnez-vous pas de comment Allah détourne de moi les insultes et les malédictions lancées par les Qurayshites contre ma personne ? Ils insultent et maudissent Mudhammam mais moi je m’appelle Muhammad (paix et salut sur lui). »

D’après Jâbir : « Nous étions en compagnie de l’envoyé de Dieu (paix et salut sur lui) à la bataille de Dhât al-Riqâ’ et nous parvînmes à un arbre feuillu que nous laissâmes à l’Envoyé d’Allah (paix et salut sur lui). Un infidèle survint alors que le sabre du Prophète (paix et salut sur lui) était suspendu à l’arbre et le brandit en disant : « As-tu peur de moi ? » - Non ! – et qui te protégera contre moi ? – Allah ! répondit le Prophète (paix et salut sur lui). »

D’après Abî Hurayra, après la chute de khaybar, on offrit au prophète (paix et salut sur lui) une brebis dont la chair était empoisonnée… Le Prophète (paix et salut sur lui) dit alors : « Rassemblez-moi les juifs qui étaient ici. » En effet, on les lui réunit. Il (paix et salut sur lui) leur dit : « Je vais vous interroger au sujet d’une chose ; allez-vous me dire la vérité ? – Oui, Abâ al-Qâsim ! Fut leur réponse. – Qui est votre père ? – C’est Un tel… - Vous mentez ; votre père est Un tel. – Tu dis vrai. – Allez-vous me dire la vérité si je vous interroge au sujet d’une certaine chose ? – Oui, Abâ al-Qâsim ; si nous mentons, tu le sauras comme tu viens de le faire d’ailleurs avec le nom de notre père. – Quels sont les gens du feu ? – Quant à nous, nous y resterons quelques temps ; c’est vous qui viendrez ensuite nous remplacer. – Soyez-y éloignés… ! Par Allah, nous ne vous y remplacerons jamais… Maintenant, allez-vous me dire la vérité sur le sujet pour lequel je vais vous interroger ? – Oui ! – Avez-vous mis du poison dans la chair de cette brebis ? – Oui, reconnurent-ils. – Quelle est la chose qui vous a poussés à faire cela ? – Si tu étais un menteur, nous nous serions débarrassés de toi ; mais tu étais vraiment un Prophète, cela ne t’aurait causé aucun mal… »"

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

La Défense du Prophète Muhammad - Abd Ar-Rahman Al Hachemi - Wadi Shibam

La Défense du Prophète Muhammad - Abd Ar-Rahman Al Hachemi - Wadi Shibam

Donnez votre avis

9 other products in the same category:

Accueil