Recueil des Fatwas concernant la Femme Musulmane - Amr SALÎM - Edition Al Hadith

Nouveau produit

Compilé et annoté par 'Amr 'Abd al-Mun'im Salîm

Auteur(s) :

Amr SALÎM

Editeur(s) :

Al Hadith

Année :2011
Pages :306
Couverture :Cartonné
ISBN :978-2-930395-21-0
Dimensions :25x17

14,00 € tax incl.

4 Articles

Plus d'infos

Le mérite de cet ouvrage est qu'il aborde la croyance, la jurisprudence et l'éthique, en rattachant la femme musulmane aux savants les plus éminents de la communauté.

Un véritable guide pour la femme musulmane dans son cheminement vers ALLAH et Son Agrément, pour une vie heureuse ici-bas et dans l'au-delà, à destination d'un Paradis aussi vaste que les cieux et la terre et sous lequel coulent des ruisseaux.

Extrait du livre 

" Question n°12 au cheikh Ibn al-‘Uthaymîn

Q : Peut-on purifier une impureté sans eau, et la vapeur dégagée par un instrument à vapeur est-elle purificatrice ?

R :      Dissiper une impureté n’est pas un acte dans lequel l’adoration est recherchée, c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas d’une adoration voulue. En fait, dissiper l’impureté consiste à se débarrasser d’une entité sale et impure. Toute chose permettant de faire disparaître l’impureté, de la dissiper réellement en effaçant sa trace, est considérée comme purificatrice, que ce soit à l’aide de l’eau, d’essence ou de tout autre agent nettoyant. Dès lors que l’impureté disparaît à l’aide de quoi que ce soit, on considère que c’est une purification.

Selon l’avis prépondérant choisi par le cheikh de l’islam Ibn Taymiyya, si celle-ci disparaît grâce au soleil et au vent, l’emplacement sera purifié car, comme dit, là où toute entité sale et impure se trouve, le lieu est impur, mais si elle disparaît, ce lieu retrouvera son état d’origine, c’est-à-dire la pureté. Tout ce qui permet donc de faire disparaître l’entité impure et sa trace – si ce n’est qu’on fermera les yeux sur la couleur que l’on n’arrive guère à enlever -, cela sera purificateur. Sur cette base, nous affirmons : si la vapeur dégagée par un instrument à vapeur permet de faire disparaître l’impureté, cela sera purificateur.

          

Question n°13 au cheikh Ibn al-‘Uthaymîn

Q : Du jugement relatif à l’urine du nourrisson touchant le vêtement

R : L’avis correct à ce propos consiste à dire que l’urine du garçon qui allaite est d’une impureté légère, il suffit d’éparpiller de l’eau pour la purifier. Cela veut dire que la zone doit être couverte d’eau sans toutefois frotter ni essorer. Cela est rapporté du Prophète (paix et salut sur lui) à qui on amena un jeune bébé qu’il posa sur ses genoux et qui lui urina dessus. Il demanda de l’eau et en couvrit la zone sans la laver."