Ainsi était Muhammad le Messager d'Allah (saw) - Edition Tawbah

Nouveau produit

Ainsi était Muhammad le Messager d'Allah (saw) , 

par l'imâm Abû Îsâ At-Tirmidhi , Commentaire de 'abd Ar-Razzak Al-Badr

Editions TAWBAH

15,00 € tax incl.

5 Articles

Basé sur 2 avis

Voir les avis

Plus d'infos

L'ouvrage as-shamâil de l'imam t-Tirmidhiest un livre grandiose et un écrit éminent concernant un des sujets les plus nobles qui soient les caractères de notre noble prophète (saw), ses attributs élevés, ses qualités sublimes, sa bienséance éminente et ses comportements bons et purs.

Extrait du livre: 

"2- la marque de la prophétie

Ce chapitre est lié aux caractéristiques physiques du Prophète (paix et salut sur lui), une subdivision du chapitre précédent car cette marque d’Allah () a placé entre ses épaules fait partie de ses caractéristiques physiques. Les savants sont unanimes pour dire que cela relevait des signes de sa prophétie, mais ils ont divergé quant à savoir s’il était né avec ou si cette marque était apparue par la suite ? Le plus vraisemblable, et ce que soutiennent les différentes formulations et preuves, est que cette marque existait lorsque Gabriel vint trouver le Prophète (paix et salut sur lui) pour lui fendre la poitrine et laver son cœur. Lors de cet évènement, cette marque de la prophétie était présente entre les épaules du Prophète (paix et salut sur lui).

        Cette marque est protubérance placée entre les deux épaules, plus proche de l’épaule gauche. Sa taille, semblable à un œuf de pigeon sera mentionnée dans les différentes formulations rapportées par l’auteur, et sa couleur était celle de la peau.

       Cette marque distinctive du Prophète (paix et salut sur lui) fut mentionnée dans les livres précédents. Les Gens du livre savaient, en raison de leur lecture des livres, que cela serait un signe de sa prophétie. Nous verrons plus tard que lorsque Salmân () entendit parler de l’arrivée du Prophète (paix et salut sur lui), il rechercha cette marque jusqu’à la trouver.(oooooarabe)

 16- As-Sâib ibn Yazîd dit : « Ma tante maternelle m’emmena chez le Prophète (paix et salut sur lui) et dit : «ô Messager d’Allah ! Le fils de sa sœur souffre ! » Le Prophète (paix et salut sur lui) passa sa main sur ma tête et invoqua {Allah qu’Il m’accorde} la bénédiction. Ensuite, il accomplit ses ablutions et je bus de l’excédent d’eau de ses ablutions. Je me suis mis debout derrière lui et j’ai vu la marque entre ses épaules qui était semblable à un œuf de perdrix. 

« Ma tante maternelle m’emmena chez le Prophète (paix et salut sur lui) et dit : « ô Messager d’Allah ! Le fils de ma sœur souffre ! » » Sous certaines formulations, il est mentionné qu’elle dit : »ô Messager d’Allah ! Le fils de ma sœur a chuté ! » Certains savants en ont tirés que la douleur dont il souffrait concernait son pied. Al-Hâfidh Ibn Hajar () dit : « il souffrait de la jambe, ainsi que cela est établi dans d’autres transmissions du hadith. »

 

« Le Prophète (paix et salut sur lui) passa sa main sur ma tête » Passer la main sur la tête d’un enfant est une forme de bienveillance, de même que le fait de poser sa main sur le malade est une marque de cordialité qui permet également de ressentir la fièvre qu’il endure, ses battements de cœur, et d’autres choses encore.

 

« Il invoqua {Allah qu’il m’accorde} la bénédiction. » le terme (al-baralak) désigne la survenue du bien, son accroissement et son augmentation. Allah exauça l’invocation du Prophète (paix et salut sur lui), et sous certaines  formulations du hadith, Al-Juayd ibnAbd Ar-Rahmân dit : « j’ai vu As-Sâib ibn Yazîd à quatre-vingt-quatorze ans, toujours robuste et droit, qui me dit : « Seule l’invocation du Messager d’Allah () en ma faveur a conservé mon ouïe et ma vue. Ma tante maternelle m’emmena le voir et dit : « ô messager d’Allah ! Le fils de ma sœur souffre ! Invoque donc sa faveur ! » Il invoqua ainsi pour moi. » Il avait donc plus de quatre-vingt-dix ans et son corps était toujours robuste et droit, sans aucune courbure. Il jouissait toujours de son ouïe et de sa vue, en raison de la bénédiction de l’invocation du Prophète (paix et salut sur lui). As-Sâib est le  dernier des compagnons qui décéda à Médine. Ceci eu lieu en l’an quatre-vingt-onze, alors qu’il avait quatre-vingt-seize ans  »"

Avis clients

Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
2
5★
10/10


Basé sur 2 avis

  • Kilyann K.
    Publié le 17/11/2020 à 13:57 (Date de commande : 08/11/2020)
    5

    TOP

  • Lisa K.
    Publié le 29/04/2020 à 01:19 (Date de commande : 17/04/2020)
    5

    Très beau livre, excellent état



Librairie