nouveau La Bataille de Poitiers - Charafeddine Mouslim - Editions Bayane agrandir

La Bataille de Poitiers - Charafeddine Mouslim - Editions Bayane

Nouveau produit

18,00 € tax incl.

4 Articles

Plus d'infos

La Bataille de Poitiers, l'histoire d'un mythe, un livre écrit par Charafeddine Mouslim paru aux éditions Bayane.

Extrait du livre 

" Durant les décennies qui ont précédé le débarquement de Târiq ibn Ziyâd, l’Espagne wisigothique vivait une période de grands troubles. Sur le plan politique, aux querelles sanglantes entre les candidats au trône, viennent s’ajouter les intrigues de la noblesse et du haut clergé qui cherchaient à s’immiscer dans la vie politique du pays, ainsi que les différentes tentatives de sédition de plusieurs provinces. Le premier obstacle qui a longtemps affaibli la monarchie était d’ordre institutionnel : le roi étant élu par l’assemblée des évêques et des magnats, chaque élection réveillait les complots, les luttes fratricides et les révoltes. Et puisque tous les coups étaient permis pour s’emparer du trône, il n’était pas rare d’appeler à la rescousse une puissance étrangère, à maintes reprises, Francs et Byzantins avaient pris part à ces rivalités politiques. L’appel de Julien à Mûsâ ibn Nusayr n’avait donc rien d’exceptionnel. Rappelons les causes directes de cet appel.

Bien qu’il fût un roi énergique et courageux ainsi qu’un administrateur hors pair, le roi Wamba fut écarté du trône et cloîtré dans un monastère dans des circonstances plus qu’ambigües. Son successeur Ervig a réuni en 683 le treizième concile de Tolède qui a limité davantage les prérogatives du monarque. En 687 c’est Egica qui réussit à s’emparer du sceptre et associe en 693 à son trône son fils Witiza. Dès 698, ce dernier concentra tous les pouvoirs royaux entre ses mains. Après la mort de son père en 702, non seulement il ne jugea pas nécessaire de se faire élire et continua à gouverner comme il le faisait du vivant de son père, mais il associa à son trône son fils préféré Akhila, un jeune sans grande expérience auquel il lui confia le gouvernement de la Septimanie et de la Tarraconaise. La réaction d’une partie de la noblesse et du haut clergé ne s’est pas fait attendre. Des complots furent conspirés par une opposition de plus en plus grande et forte. La contre-attaque de Witiza fut sévère et sans pitié, ce qui n’a fait qu’augmenter le nombre des mécontents. Dès sa mort en 710, un conflit de pouvoir s’est déclenché entre le clan d’Akhila et l’opposition. Conscient que ses opposants étaient nombreux, l’héritier présomptif du trône jugea plus prudent de ne pas se rendre à Tolède et resta à Narbonne. Sa mère, ses deux frères et son oncle l’évêque Oppas prirent la fuite et se refugièrent en Galise. L’opposition confia le sceptre au gouverneur de la Bétique, le duc Roderic, ce dernier..."

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

La Bataille de Poitiers - Charafeddine Mouslim - Editions Bayane

La Bataille de Poitiers - Charafeddine Mouslim - Editions Bayane

Donnez votre avis

30 other products in the same category:

Librairie

Promotions