At-Tibyân - Exposé des bonnes manières pour les lecteurs du Coran - Imam An-Nawawî

Nouveau produit

10,00 € tax incl.

9 Articles

Plus d'infos

At-Tibyân - Exposé des bonnes manières pour les lecteurs du Coran - Imam An-Nawawî

Introduction 

En introduction de son livre At-Tibyān, l’imam an-Nawawī (636 - 676 H.) écrit :

« Des groupes d’hommes éminents et distingués ont composé, au sujet du mérite de la récitation du Coran, des livres connus de ceux qui sont doués d’intelligence et d’indulgence. Mais les efforts pour les mémoriser, voire pour les lire, ayant diminué, il n’y a plus que quelques individus doués d’entendement qui en tirent profit. J’ai toutefois remarqué que les habitants de notre ville de Damas – Qu’Allah le Très-Haut la protège et la sauvegarde, elle et tous les pays musulmans – prennent beaucoup soin de la récitation du Glorieux Coran, qu’il s’agisse de l’apprendre ou de l’enseigner, à des fins d’exposition ou d’étude, en groupe ou individuellement. Ils s’y appliquent avec assiduité nuit et jour – Qu’Allah le Très-Haut augmente leur désir pour cela et pour toutes les sortes d’actes d’obéissance –, en recherchant, par ces actes, le Visage du Détenteur de la Majesté et de la Générosité.

Cela m’a donc incité à former un recueil succinct sur les bonnes manières des porteurs du Coran, de ceux qui le mémorisent et de ceux qui l’étudient. Allah ﷻ a en effet rendu la sincérité envers Son Livre obligatoire, et l’une des expressions de cette sincérité envers lui est le fait d’exposer les bonnes manières de ses porteurs et de ses étudiants, de les orienter vers celles-ci et de leur en souligner l’importance. »

Extrait du livre 

"  Section (4) : Des lieux où on récite le Coran

   Il est recommandé de réciter le Coran dans un lieu propre et approprié. C’est pour cela qu’un groupe d’oulémas a recommandé de le réciter dans la mosquée, parce qu’elle réunit la propriété et la noblesse du lieu, et aussi parce qu’elle permet d’obtenir un autre mérite, à savoir celui de la retraite spirituelle (i’tikâf). Il faut en effet que tout individu qui s’assied dans la mosquée formule l’intention de faire une retraite, qu’il y reste longuement ou brièvement ; plus encore, il faut qu’il ait cette intention de retraite spirituelle dès qu’il entre dans la mosquée. Il convient d’être attentif à cette bonne manière et de la propager, que les enfants et la masse des gens en aient connaissance, car elle fait partie des choses négligées.

  Quant à la récitation dans le hammam, les Anciens ont divergé au sujet de son caractère détestable. Nos compagnons ont dit qu’elle n’est pas détestable, et l’imam dont l’éminence est unanimement admise, Abû Bakr ibn al-Mundhir, a rapporté cette même opinion de Ibrâhîm an-Nakha’î et de Mâlik dans Al-Ishrâf ; c’est aussi l’opinion de ‘Atâ’.

D’autres groupes, dont ‘Alî ibn Abî Tâlib – Qu’Allah l’agrée – fait partie, comme l’a rapporté de lui Ibn Abî Dâwûd, ont été d’avis que cela est détestable. Ibn al-Mundhir a rapporté cette opinion d’après un groupe de Successeurs, parmi lesquels il y a : Abû Wâ’il Shaqîq ibn Salamah, ash-Sha’bî, al-Hassan al-Basrî, Makhûl et Qabîsah ibn Dhu’ ayb. Nous l’avons aussi rapportée de Ibrâhîm an-Nakha’î et nos compagnons l’ont rapportée de Abû Hanîfah – Qu’Allah les agrée tous.

Ash-Sha’bî a dit : « Il est détestable de réciter le Coran dans trois lieux : aux hammams, aux latrines et au moulin quand il tourne. »

On rapporte que ‘Abû Maysarah dit : « Il ne faut évoquer Allah le Très-Haut que dans un lieu pur. » Et Allah sait mieux.

  Quant à la récitation en chemin, l’opinion adoptée à ce sujet est qu’elle est permise et non détestable, tant que celui qui récite ne le fais pas en étant distrait par autre chose, car dans ce cas, elle devient détestable, tout comme le Prophète (paix et salut sur lui) a blâmé la récitation de l’individu somnolant, par crainte qu’il ne commette une faute en récitant.

Ibn Abî Dâwûd a rapporté que Abû d-Dardâ – Qu’Allah l’agrée- récitait en chemin et que ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Azîz – Qu’Allah le Très-Haut lui fasse miséricorde – autorisa à le faire.

Ibn Abî Dâwûd a dit : « Abû r-Rabî m’a rapporté que Ibn Wahb leur a dit ceci : J’ai interrogé Mâlik au sujet d’un homme qui prie à la fin de la nuit puis qui s’en va à la mosquée alors qu’il n’a pas terminé la sourate qu’il était en train de réciter. Il répondit : Je n’ai pas connaissance que l’on récite en chemin, et il blâma cela. » Cette chaîne de narration remontant à Mâlik – Qu’Allah l’agrée – est authentique.

 Section (5) : De l’orientation face à la qiblah et de la manière de s’asseoir pour réciter le Coran

Il est recommandé, à celui qui récite en dehors de la prière, de s’orienter face à la qiblah ; il est en effet dit dans le hadith que : « Les meilleures assemblées sont celles où l’on fait face à la qiblah ». Il doit ensuite s’asseoir humblement, dans le calme et de la dignité et en baissant la tête."

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

At-Tibyân - Exposé des bonnes manières pour les lecteurs du Coran - Imam An-Nawawî

At-Tibyân - Exposé des bonnes manières pour les lecteurs du Coran - Imam An-Nawawî

Donnez votre avis

30 other products in the same category:

Librairie

Promotions