Fondements Majeurs - Extraits des règles de l'Islam - Cheikh Sa'di

Nouveau produit

6,00 € tax incl.

2 Articles

Plus d'infos

Fondements Majeurs Extraits des règles de l'Islam, de Cheikh Abd Ar-Rahmâne Ibn Nâsser As-Sa'di, Bilingue (FR-AR)

Titre en arabe: أصول عظيمة من قواعد الإسلام (Ossoul 'Adima min Qawa'id Al Islam)

Quatrième de couverture

Cette épître est l'une des rares merveilles et des chefs d’œuvres inédits parmi les œuvres bénéfiques que nous a léguées l'érudit 'Abd Ar Rahman Ibn Nassir As Sa'di qu'Allah exalté soit-Il lui fasse miséricorde. Oeuvre précieuse qui n'est jusque-là pas publiée; elle nous est offerte par ses honorables enfants et petits-fils.   Son auteur qu'Allah lui fasse miséricorde l'a intitulée "Fondements majeurs extraits des règles de l'Islam", et l'a fondée sur cinq règles extrêmement importantes sur lesquelles repose cette religion :  

  • La première : La religion musulmane toute entière est fondée sur l'adoration d'Allah Seul sans aucun associé, et sur le fait de demander l'aide à Lui uniquement.
  • La deuxième : La vraie religion est celle que le Messager (sws) a apportée, à savoir : le livre d'Allah et la Sounna.
  • La troisième : La foi en Allah est le fondement auquel tous les Messagers ont appelé les gens, grâce à laquelle se réalise le vrai progrès dans la vie d'ici bas et dans l'au-delà.
  • La quatrième : Ordonner le convenable, interdire le blâmable, s'enjoindre mutuellement la vérité et s'enjoindre mutuellement la patience.
  • La cinquième : La religion musulmane constitue la réforme absolue, sans laquelle l'humanité ne peut être réformée réellement...

Écrit par: 'Abd Ar'Razzâq Ibn 'Abd Al-Mouhsin Al-Badr

Extrait du livre 

" Par ailleurs, il y a dans le Coran plusieurs versets incitant les gens à la réforme de soi-même et à la réforme d’autrui, et les mettant en garde contre la corruption. Ce fondement majeur est prouvé aussi bien religieusement que rationnellement auprès des gens doués d’esprits sains, et ce, en connaissant ce que c’est la réforme et son contraire. La réforme consiste à ce que toutes les affaires, apparentes ou cachées, religieuses ou mondaines, soient modérées et parfaites et qu’elles détiennent les meilleures descriptions, de sorte qu’elles atteignent la vraie réforme. De cette manière, elles ne sont pas considérées comme corrompues. Quant à la réforme des cœurs, elle consiste à ce qu’ils connaissent la vérité, la reconnaissent, s’y conforment et la suivent.

La vérité la plus importante qu’il est obligatoire de connaître et à laquelle il incombe de se conformer absolument est de savoir que le Seigneur est Seul particulièrement parfait. Cette perfection n’est attribuée à aucune des créatures, de quelque manière que ce soit. Il est Unique en Ses attributs majeurs, Ses actes, Ses dons de faveurs et leur reprise, Son rabaissement des gens et leur élévation et Sa disposition des choses, sagement et soigneusement. Les esprits ne sauraient cerner les fins de sa disposition et son ultime précision. Puis, une fois que les esprits acquièrent cette connaissance authentique, issue du Coran et de la Sunna, au sujet d’Allah, ils Le reconnaissent et s’Y soumettent, en L’aimant, en Le craignant, en espérant tout de Lui, en Y retournant et en se tournant vers Lui en toute affaire, qu’elle soit apparente ou inapparente. Suivant cette connaissance, reconnaissance et soumission totale, les esprits acceptent d’accomplir les droits d’Allah et ceux des hommes aisément et en toute sérénité et soumission, motivés par la foi et l’espoir d’être récompensés.

Cela n’est-elle pas la vraie réforme, sans laquelle les situations des gens ne peuvent être bonnes ? Un homme lui est-il possible d’être réformé s’il ne connaît pas exclusivement son Seigneur, ne Lui voue pas un amour particulier, ne se retourne pas à Lui Seul et ne se soumet pas à Lui dans son apparence et dans son for intérieur quant à l’adoration et l’accomplissement de ses devoirs envers les gens ? Si les cœurs et les mouvements apparents et cachés sont dénués de ces valeurs majeures, peuvent-ils être réformés ? C’est carrément impossible !

Donc, les cœurs privés de foi, qui ne s’y soumettent pas, étant donné qu’ils sont détachés d’Allah, ne suivent que leurs désirs et passions, ce qui corrompt toutes situations. Cela est une preuve claire et évidente que la réforme dans la vie et dans la religion dépend de l’application de l’islam.

Aussi, les hommes sont contraints à la sociabilité. Ils ont besoin de se servir mutuellement, chacun a besoin de l’autre, étant donné que leurs affaires sont liées les unes aux autres. ..."

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Fondements Majeurs - Extraits des règles de l'Islam - Cheikh Sa'di

Fondements Majeurs - Extraits des règles de l'Islam - Cheikh Sa'di

Donnez votre avis

30 other products in the same category:

Librairie

Promotions