Affichage de 1 - 31 of 31 articles
Produits pour Roqya

 

De nos jours comme dans les temps anciens, les gens sont tout autant touchés par les maladies occultes. La Roqya constitue l’une des purifications et des remèdes contre les maladies de l’âme. Qu’elles soient l’œuvre d’un djinn, du mauvais œil ou de la sorcellerie, la récitation du Qur’an reste la meilleure des voies et des guérisons. Cependant...

 

De nos jours comme dans les temps anciens, les gens sont tout autant touchés par les maladies occultes. La Roqya constitue l’une des purifications et des remèdes contre les maladies de l’âme. Qu’elles soient l’œuvre d’un djinn, du mauvais œil ou de la sorcellerie, la récitation du Qur’an reste la meilleure des voies et des guérisons. Cependant certaines personnes ont décidé de tirer profit de ces pratiques. Ainsi, la Roqya se réalise dans un cadre légal bien précis et selon des procédés légiférés en Islam.

 

La Roqya légiférée en quelques phrases :

 

Parmi les conditions de la Roqya, il y a le fait que le Raqi la pratique selon le Qur’an ou les invocations licites rapportées dans la Sounnah. En postillonnant sur la personne ou en récitant les plus beaux noms et attribut d’Allah.  De fait, toutes incantations autres que celles-ci sont illicites.

 

Ensuite, il convient que l’exorcisme soit réalisé en langue arabe. Puis la personne exorcisée doit aussi être consciente que la Roqya est une cause permettant d’annuler la sorcellerie ou d’éliminer un mal. En effet, le Tawakkul ‘ala Allah est une obligation. Et c’est uniquement le Seigneur des Mondes qui est capable de guérir ou de faire disparaître les maux qui touchent la personne.

 

Cependant, la meilleure des choses pour la personne atteinte d’un mal, c’est qu’elle se fasse la Roqya elle-même. Cela peut se faire en faisant ses invocations de protection. D’autres causes sont à rechercher en consolidant son Tawhid. Mais aussi dans l’invocation d’Allah dans les moments les plus opportuns. Que ce soient entre le moment de l’adhan et l’iqama, lorsque la pluie tombe ; entre le dernier Tachaoud et le Taslim en prière ou encore aux dernières heures du Yawmu al Joumou’a ; mais aussi au dernier tiers de la nuit. Des instants où les invocations sont acceptées et qui sont rapportées dans la tradition prophétique.

 

 

Qui est légitime pour réaliser l’exorcisme coranique ?

 

Face à certaines pratiques douteuses qui ne sont en aucun cas rapportées dans la Sounnah du Prophète (paix et bénédiction sur Lui), il est nécessaire de préciser les choses.

 

En effet, le charlatanisme ainsi que certaines personnes mal intentionnées en ont fait un métier. Or, le Raqi ne doit pas lui-même se faire reconnaître ou s’assoir sur une fonction en disant hautement qu’il pratique la Roqya.

 

Bien entendu, le Raqi doit être musulman. Et souvent les personnes font appel à une personne intègre reconnue par sa pratique assidue, son suivi de la Sounnah ainsi que sa piété.

 

Néanmoins et encore une fois le meilleur moyen est de se faire la roqya soit même.

 

A ce sujet, le Prophète (paix et bénédiction sur luii) a dit : « Soixante-dix mille personnes de ma communauté entreront au Paradis sans aucun jugement. Ils sont ceux qui ne demandent pas que l’on pratique sur eux la Roqya (exorcisme), ceux qui ne croient pas à la mauvaise augure (superstition), et placent entièrement leur confiance en leur Seigneur. (Sahih Al Boukhari 6472)

 

 

Les remèdes et causes bénéfiques pour lutter contre la sorcellerie

 

Le Messager d’Allah (sws) a recommandé l’usage de certains remèdes ainsi que certaines circonstances dans lesquelles la Roqyah est bénéfique. Et ceci pour s’assurer que les musulmans s’en remettent pleinement à Allah (Exalté soit-Il).

 

En l’occurrence, le Prophète (salallahu 'alayahi wasalam) a dit :
« Point de Ruqiyah, sauf pour le mauvais œil ou la piqure (de scorpion ou de serpent). »
(Abû Dâwûd)

 

Ensuite, certaines nourritures sont également bénéfiques pour lutter contre les maladies occultes.

 

En effet, d’après Sa’d ibn abi Waqas (qu’Allah l’agréé), le Prophète (prières et bénédiction d'Allah sur Lui) a dit : 

 

« Celui qui déjeune le matin avec sept dattes de « al ‘Ajwa », rien ne pourra lui nuire ce jour-là, ni poison et ni sorcellerie ».

Rapporté par Al  Boukhari (n°5768) et Mouslim (n°2047)

 

Parmi les meilleures protections, le Messager d’Allah (paix et bénédiction sur Lui) a dit : « Celui qui accomplit la prière de l’aube (fajr) est sous la protection d’Allah. Faites-en sorte qu’Allah ne vous demande pas de comptes au sujet de la protection qu’Il accorde, car celui à qui des comptes seront demandés, sera saisi pour être jeté la tête la première dans le feu de l’Enfer. » (Mouslim, riyad as-salihin n°389)

 

Parmi les causes de guérison, il y a effectivement l’usage des feuilles de Sidr dans la Roqya.

En effet, la personne doit écraser sept feuilles de jujubier à l’aide d’un mortier. Puis elle les verse dans une bouteille d'eau et récite dessus le verset du Trône (Ayat al Kursy) ainsi que les sourates Al Ikhlas, Al Falaq et An-Nâs. Elle en boit et se douche avec. Cette méthode reconnue dans la Roqya est susceptible de déboucher sur une guérison si Dieu le veut.

 

D’autres remèdes connus de la médecine prophétique sont susceptibles d’être coranisés comme l’huile d’olive ou le miel.

 

Choses courantes et illicites dans le cadre de la Roqya

 

Il existe des comportements répandus que les gens trouvent légitime dans le cadre de la Roqyah. D’une extrême gravité, elles sont soit interdites soit susceptibles d’amener la personne vers les cas de polythéisme majeur.

 

Parmi les comportements susceptibles de déroger à la règle, le fait d'annuler la sorcellerie par une autre sorcellerie. Mais aussi le fait d’utiliser des substances qui n’ont rien à faire dans la Roqya légiférée ou même porter des amulettes. 

 

 

Promotions