Les sentiers des itinérants - Ibn Al Qayyim - Edition Universel

Nouveau produit

Auteur(s) :

Ibn Qayyim AL-JAWZIYYA

Editeur(s) :

Universel

Année :2008
Pages :575
Couverture :Cartonné
ISBN :2-911546-20-2
Dimensions :24x18

18,00 € tax incl.

Ce produit n'est plus en stock

Plus d'infos

Ce livre est un commentaire d'Ibn Qayyim alJawziyya d'un ouvrage célèbre d'al-Ansârî intitulé : Manâzil al-Sâ'irîn (Les Sentiers des itinérants vers Dieu).

Le commentaire d'Ibn Qayyim, que nous présentons de larges extraits au lecteur, constitue un véritable guide spirituel à la fois pour les débutants et pour les plus avancés sur la voie du cheminement spirituel. Il se distingue par son ampleur et par la profondeur de ses analyses. En raison de l'ampleur du commentaire d'Ibn Qayyim qui est édité en trois volumes, totalisant environ mille six cent pages de l'édition arabe, nous l'avons résumé en retenant les principales demeures spirituelles.

Ibn Qayyim al-Jawziyya est un savant musulman du VIIIè siècle de l'Hégire (14è siècle). Il est l'auteur de nombreux livres, reconnu tant par ses amis que par ses adversaires.

Extrait du livre : 

"

                                                                 Les degrés du tabattul 

L’auteur des Manâzal dit : « le tabattul comporte trois degrés. Le premier degré, c’est le fait de dépouiller l’abandon des parts personnelles et des regards sur le monde, par peur ou espoir ou considération d’un quelconque état. »

Je dis pour ma part que le tabattul réunit deux choses : une jonction et une disjonction.

La disjonction consiste pour le serviteur à rompre au niveau de son cœur avec les parts de l’âme qui rivalisent avec le bon vouloir du Seigneur à son égard, et à abandonner toute tentation de se tourner vers ce qui n’est pas Dieu par crainte, désir, considération ou pensée.

La jonction ne se réalise qu’après cette disjonction. Il s’agit de la jonction du cœur avec Dieu en se tournant vers lui avec amour, crainte et espérance.

Ensuite l’auteur indique par quel moyen on parvient à ce dépouillement : « En tranchant l’espoir grâce au contentement, en brisant la peur grâce à la soumission et en rejetant la considération grâce à la contemplation de la réalité. »

Il dit que ce qui extirpe de ton cœur l’espoir que tu mets dans les créatures, c’est le contentement devant les arrêts de Dieu –qu’Il soit exalté et magnifié – Ce qui déracine la peur, c’est la soumission à Dieu et ce qui tranche la question de la considération des gens, c’est la contemplation de la réalité qui consiste à voir que toutes les choses procèdent à Dieu et qu’elles dépendent uniquement de sa toute-puissance et de son bon vouloir."