Al Muwatta en 2 volumes - l'Imam Malik Ibn Anas - Edition Maison d'Ennour

Nouveau produit

36,00 € tax incl.

1 Article

Basé sur 1 avis

Voir les avis

Plus d'infos

Extrait du livre :

"Mâlik ajouta : « les deux copropriétaires ne doivent pas payer la zakât, jusqu’à ce que chacun d’eux possède une quantité de bêtes soumise à la zakât. En d’autres termes, si l’un possède quarante moutons ou plus, alors que l’autre en a moins, c’est le propriétaire de quarante moutons et plus qui sera tenu de payer la zakât et non celui qui en possède moins de quarante. Si chacun d’eux possède un troupeau redevable de la zakât, on réunira les deux troupeaux pour déterminer la zakât à payer et chacun s’en acquittera au prorata. Si l’un possède mille moutons ou moins, sur lesquels il doit payer la zakât, et l’autre quarante ou plus, ils sont alors copropriétaires. Chacun devra payer la zakât correspondant à sa part. Ainsi, celui qui a un chapelet de mille têtes s’acquitte de la zakât qui lui incombe de même que celui qui possède quarante bêtes paye la zakât qui lui échoit »

Mâlik déclare : « Les copropriétaires de chameaux sont comme ceux qui possèdent des moutons. Si chacun d’eux possède un troupeau sur lequel il doit payer la zakât, on les réunira afin de déterminer la zakât dont ils doivent s’acquitter. En effet, le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) a affirmé : « Il n’y a point de zakât pour un troupeau de moins de cinq chameaux ». Pour  sa part, ‘Umar ibn al-Khattâb a dit : « Un mouton est dû sur un troupeau qui paît librement, s’il est composé de quarante bêtes ».

Il ajouta : « De tout ce que j’ai entendu sur la question, c’est l’avis que je préfère. »

Mâlik déclare : « ‘Umar ibn-al-Khattâb a affirmé « on ne doit pas regrouper les animaux séparés ni diviser ceux qui sont rassemblés, par crainte de payer la zakât », en faisant référence aux propriétaires de bestiaux.

Il précise : « l’expression : on ne doit pas regrouper les animaux séparés signifie, par exemple, que trois hommes possèdent chacun une quarantaine de moutons sur lesquels chacun doit payer la zakât de son côté. Lorsque le percepteur se présente, ils rassemblent leurs troupeaux en un seul, afin de ne payer qu’un seul mouton. C’est la pratique que ‘Umar a prohibée. 

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Al Muwatta en 2 volumes - l'Imam Malik Ibn Anas - Edition Maison d'Ennour

Al Muwatta en 2 volumes - l'Imam Malik Ibn Anas - Edition Maison d'Ennour

Donnez votre avis

Avis clients

Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
1
5★
10/10


Basé sur 1 avis

  • Tiphaine J.
    Publié le 05/01/2020 à 11:29 (Date de commande : 25/12/2019)
    5

    super



30 other products in the same category:

Hadiths