L'éthique biomédicale - Mohammed Ghaly - Editions Tawhid agrandir

L'éthique biomédicale - Mohammed Ghaly - Editions Tawhid

Nouveau produit

25,00 € tax incl.

2 Articles

Plus d'infos

L'éthique biomédicale, Principes et perspectives islamiques, écrit sous la direction de Mohammed Ghaly à l'Université Hamad Bin Khalifa au Qatar et paru aux Editions Tawhid.

Quatrième de couverture 

" Les savants musulmans et les professionnels de la médecine sont confrontés à d’urgentes questions éthiques (l’avortement, la fécondation in vitro, la fin de vie, le don ou la transplantation d’organes) posées par les avancées de la biomédecine. Leur réponse éthico-juridique à ces questions et leurs efforts pour interagir avec la théorie occidentale en bioéthique ont contribué à un discours sur « l’islam et l’éthique médicale », bien que le cadre théorique d’une « bioéthique islamique » reste à élaborer.

Cet ouvrage est issu des actes d’un séminaire de trois jours organisé par le Centre de Recherche sur la législation islamique et l’Ethique (CILE) à Doha. L’un des objectifs du CILE est de faciliter les rencontres entre les ‘ulamâ’ et les scientifiques d’une spécialité donnée pour mieux développer les échanges d’opinions et promouvoir des réflexions de l’intérieur même des domaines scientifiques étudiés.

Dans la liste des participants figuraient quatre savants religieux musulmans, deux médecins musulmans et deux bioéthiciens. Les savants religieux musulmans invités étaient Cheikh Ahmed RAISSOUNI (Maroc), Cheikh Abdul Sattar ABU GHUDDAH (Syrie), Cheikh Ali AL-QARADAGAHI (Qatar) et Cheikh Abdullah BIN BAYYAH (Mauritanie). Les deux médecins musulmans étaient Hassan CHAMSI-PASHA (Syrie) et Mohammed Ali AL-BAR (Arabie Saoudite). Les deux bioéthiciens étaient Tom BEAUCHAMP (Etats-Unis) et Annelien BREDENOORD (Pays-Bas).

Cet ouvrage vient rappeler l’impératif d’engager un débat de société honnête faisant appel aux éclairages des praticiens biomédicaux, des spécialistes des sciences sociales, des philosophes, des savants religieux et des gens ordinaires sur la recherche et la pratique biomédicales et sur les aspects psycho-socio-spirituels et politico-économiques de la santé et du bien-être. A travers tout cela, nous devons prendre en considération le contexte historique qui a donné naissance à la biomédecine et la bioéthique ; nous devons procéder à l’examen critique de leurs évolutions actuelles et évaluer le risque et les possibilités qu’ils représentent pour les générations présentes et futures."

Extrait du livre 

2. L’APPROCHE INDIGENE

 2.1. La contribution pionnière du savant religieux syrien Abu Ghuddah

A ma connaissance, la plus ancienne étude relevant de l’approche indigène a été présentée au cours du Second Congrès international sur la Médecine islamique qui s’est tenu au Koweït du 29 mars au 2 avril 1982. Pendant ce congrès, le savant religieux syrien Abdul Sattar Abu Ghuddah a présenté une communication intitulée « Al-mabâdi’ ash-shar ‘iyya lit-tatbîb wal-‘ilâj » (Les principes basés sur la législation islamique pour la pratique de la médecine et les soins médicaux). La même étude a été republiée par la suite à plusieurs reprises. Le contenu de l’étude montre qu’Abu Ghuddah n’avait pas connaissance des discussions parallèles chez les bioéthiciens occidentaux et il ne semble pas s’être préoccupé de la question de l’éventuelle universalité des principes qu’il proposait. Comme il le souligne lui-même, Abu Ghuddah est clairement motivé par des considérations religieuses islamiques. Afin d’accomplir leur mission de préservation de la santé et le traitement des maladies, les professionnels de la médecine doivent employer différents moyens dont certains sont non-traditionnels et inhabituels. En légitiment la profession médicale sur le principe, l’islam ne légitime pas nécessairement tous les moyens que les professionnels de la médecine pourraient vouloir employer. C’est pourquoi, explique Abu Ghuddah, les médecins comme les patients devraient être conscients de la permissibilité ou non, d’un point de vue religio-éthique islamique, des moyens employés dans le cadre des soins de santé. Cependant, le problème est qu’on ne saurait s’attendre ni demander à ce que chaque médecin ait une connaissance approfondie et spécialisée de la tradition islamique en ce domaine. Par ailleurs, les déclarations générales et les codes ne seront pas d’un grand secours aux médecins lorsqu’ils voudront appliquer ces lignes directives générales à la longue liste de cas compliqués qu’ils rencontrent habituellement dans le cadre de leur pratique. "

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

L'éthique biomédicale - Mohammed Ghaly - Editions Tawhid

L'éthique biomédicale - Mohammed Ghaly - Editions Tawhid

Donnez votre avis

30 other products in the same category:

Librairie

Promotions