Fiqh comparé des quatre écoles de droit musulman - Corentin Pabiot - Editions Ennour agrandir

Fiqh comparé des quatre écoles de droit musulman - Corentin Pabiot - Editions Ennour

Nouveau produit

12,00 € tax incl.

3 Articles

Plus d'infos

Fiqh comparé des quatre écoles de droit musulman , les pratiques cultuelles, écrit par Corentin Pabiot paru aux Editions Ennour.

Quatrième de couverture 

"  Durant les premiers temps de l’Islam, les musulmans pouvaient suivre n’importe quel avis de leur choix, car ils étaient encore proches de la Révélation et avaient une connaissance de l’arabe, la langue du Coran et de la Sunna, innée. Mais, plus tard, l’exercice de l’interprétation indépendante (ijtibâd) fut tenu pour trop difficile par le commun des croyants, car la relation de ces derniers avec les Textes de l’Islam s’était affaiblie avec le temps, outre le fait que les disciplines fondamentales s’étaient multipliées. Les quatre Imâms, Abû Hanîfa, Mâlik, Ash-Shâfi’î et Ahmad prirent donc les choses en main, et leur prestige devenant immense et unanime, on ne fut plus autorisé à adhérer à d’autres méthodes d’interprétation des Textes que les leurs. Ce qui fait que celles-ci devinrent les écoles jurisprudentielles de l’Islam.

Les juristes des quatre écoles sunnites se livrèrent alors à des controverses, chacun voulant prouver la fiabilité de l’avis de l’école à laquelle il adhère, en faisant appel aux principes et aux règles les plus solides pour venir à bout des avis et des arguments de leurs adversaires. Or, ces controverses faisaient ressortir les sources de ces docteurs, les raisons de leurs divergences et les occasions d’exercice de leur effort personnel d’interprétation.

Ce présent livre a pour objet de rechercher et d’expliquer les différences entre les quatre écoles de droit sunnites en faisant ressortir les preuves invoquées par chacun, les causes de leurs divergences et les questions essentielles sur lesquelles ils se sont opposés." 

Extrait du livre 

La durée de validité de la madéfaction des khuff

-         Les Mâlikites : La madéfaction des khuff n’est pas limitée dans le temps. Ce qui veut dire qu’il n’est pas obligatoire d’enlever ses khuff au bout d’un délai fixé, tant qu’aucune des causes qui annulent la madéfaction des khuff, n’est advenue. Cependant, il est recommandé de les enlever tous les vendredis, ou à défaut, au bout d’une semaine à compter du jour où on les a mis.

Dans la Sunna : Un homme demanda au Prophète (paix et salut sur lui) : « Puis-je madéfier mes khuff ? – Oui, répondit le Prophète (paix et salut sur lui). – Durant un jour ? reprit l’homme. – Oui, rétorqua le Prophète (paix et salut sur lui). – Durant deux jours ? – Oui. – Durant trois jours ? – Oui, autant de temps que tu le voudras, conclut le Prophète (paix et salut sur lui) ». Ibn Abû Dâwûd, d’après Ubayy ibn ‘Imâra.

-         Les Shâfi’ites, les Hanbalites et les Hanafites : La durée de validité de la madéfaction des khuff est d’un jour et d’une nuit, quand on est en séjour fixe, et de trois jours et trois nuits, quand on est en voyage.

Dans la Sunna, Muslim rapporte que ‘Alî ibn Abî Tâlib () a dit : « Le Prophète (paix et salut sur lui) a accordé au voyageur trois jours et trois nuits, et au résidant un jour et une nuit c’est-à-dire, pour effectuer la madéfaction des khuff. »"

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Fiqh comparé des quatre écoles de droit musulman - Corentin Pabiot - Editions Ennour

Fiqh comparé des quatre écoles de droit musulman - Corentin Pabiot - Editions Ennour

Donnez votre avis

30 other products in the same category:

Librairie