L'Esprit de L'Ame - Ghazali , Ibn Jawzi, Ibn Qudma - Edition Tawbah

Nouveau produit

L'essence de "Revivification des Sciences de la Religion" / Authentification des hadiths basée sur les ouvrages de Shaykh Al-Albânî et Shaykh Al-Arna'ût

Auteur(s) :

Al-Gazâlî / Ibn Al-Jawzî / Ibn Qudâmah

Editeur(s) :

Tawbah

Année :2013
Pages :490
Couverture :Cartonné
ISBN :978-2-916457-31-4
Dimensions :17.5x25

15,00 € tax incl.

11 Articles

Plus d'infos

ALLAH dit, en ce qui est le sens de Sa Parole: "Celui qui était mort et que nous avons ramené à la vie [par la foi], lui attribuant une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est-il semblable à celui qui erre dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ?" [Al-An'âm, v.122]. Il a ainsi comparé la foi et l'islam à l'âme qui donne vie au corps; quiconque en est privé est semblable au mort, même s'il pense être vivant.

L'imam Al-Ghazâli, qu'ALLAH le couvre de sa miséricorde, considéra la condition de la communauté musulmane à son époque et dit: "Quant à la science de la voie menant à l'au-delà, sur laquelle ont cheminé les pieux prédécesseurs, et qu'Allah  a nommée dans Son Livre : compréhension (fiqh), sagesse, science, éclat, lumière, guidée et droiture, elle est ignorée et totalement oubliée. Ceci étant une entaille désastreuse faite à la religion, et un malheur obscur, j'ai considéré qu'il me fallait composer ce livre important afin de revivifier les sciences de la religion, dévoiler les voies des imams passés, et exploser les splendeurs des sciences utiles des prophètes et pieux prédécesseurs." Voilà ce qui marqua le départ de son oeuvre monumentale: Revivification des sciences de la religion.

Bien que son oeuvre ait été controversée et critiquée, les savants ne l'ont pas pour autant totalement écartée, et nombre d'entre eux se sont attachés à l'expurger. C'est à ce travail immense que se sont livrés, l'un après l'autre les imams Ibn Al-Jawzî et Ibn Qudâmah, afin de n'en garder que la quintessence. Si Al-Ghazâlî s'est attaché à montrer ce qu'est l'âme de l'islam et de la foi, Ibn Al-JAwzî et Ibn Qudâmah nous ont donné accès à l'essence de l'oeuvre: l'esprit de l'âme.

Extrait du livre :

"

Remède à l’ostentation et manière d’en soigner le cœur

Tu sais que l’ostentation annule les œuvres, qu’elle provoque l’aversion d’Allah (), et qu’elle fait partie des perditions. Pour celui dont c’est la condition, il convient qu’il déploie des efforts pour y mettre fin. Il existe deux étapes dans ce remède : la première consiste à l’extirper, ainsi que ses racines à partir desquelles elle se subdivise ; et la deuxième à repousser ce qui en traverse l’esprit.

    Première étape : sache que le fondement de l’ostentation est l’amour du prestige et du rang. De manière détaillée, cela revient à trois fondements : l’amour de la délectation suscitée par la louange, la fuite devant la douleur du blâme, et la convoitise de ce que possèdent les gens. Ceci est attesté par ce que rapporte Abû Mûsâ () qui dit : « un homme qui combat par courage, un homme qui combat par fierté, et un homme par ostentation, lequel est considéré sur le sentier d’Allah ? » Le Prophète (paix et salut sur lui) répondit : « celui qui combat afin que la Parole d’Allahsoit la plus élevée est considéré sur le sentier d’Allah. »

    Sa parole qui combat par courage signifie qu’il cherche à ce qu’on le mentionne et le loue ; qui combat par esprit fierté signifie qu’il dédaigne être dominé ou blâmé ; qui combat par ostentation signifie qu’il cherche à montrer son rang, et c’est là la délectation du prestige et du rang dans les cœurs.

  Il peut aussi ne pas désirer les louanges mais se prémunir contre le blâme, comme le lâche au milieu d’hommes courageux, qui restent et ne fuit pas pour ne pas être blâmé. De même, un homme peut donner un avis religieux sans science pour éviter d’être blâmé pour son ignorance. Ces trois choses incitent donc à l’ostentation. Le remède consiste à ne chercher une chose et ne la désirer que si on croit qu’elle est bonne et bénéfique pour soi, dans l’immédiat ou à terme. "